Litiges autour des assurances pour smartphones

16 janvier 2013

Assurances

image d'un i-phone et de ses applications

Des litiges en nette augmentation

Je délaisserai aujourd’hui la sphère des assurances santé pour me consacrer à un sujet qui ne concerne qu’indirectement le monde de la santé : il s’agit des produits d’assurances pour les smartphones et autres tablettes dont le marché ne cesse de croître (Au moins 13 millions de ventes estimées pour les smartphones, 3 millions pour les tablettes) de même que leur prix. Un prix tellement important qu’il peut justifier aux yeux de certains utilisateurs la souscription d’une couverture ad hoc pour les différents risques associés à ces appareils.   Le problème c’est que lesdites assurances ne seraient vraisemblablement pas à la hauteur des attentes consommateurs, c’est du moins les conclusions que dresse le médiateur de la FFSA (Fédération française des sociétés d’assurances) qui dans son dernier rapport note une augmentation sans précédents des litiges liés aux produits de couverture pour smartphones/tablettes  : Non seulement les contrats sont coûteux (jusqu’à 150 euros par an pour certaines d’entre elles), mais les garanties sont la plupart du temps fort limitées (à la différences des exclusions qui elles sont pléthoriques : les exclusions de garanties sont pour informations les situation ou l’assurance ne joue pas, les consommateurs doivent étudier avec soins les exclusion figurant dans leurs contrats surtout les assurances liées aux produits de consommation (je pense notamment pour la petite histoire aux assurances voyage que nous sommes nombreux à souscrire les « yeux fermés »).

Un nouveau modèle d’assurance

Comme nouveauté on note cependant une évolution conceptuelle dans les produits, désormais le modèle des assurances individuelles commercialisées par les opérateurs laisserait de manière croissante la place à des garanties optionnelles commercialisées dans les produits comme par exemple les multirisques habitation.  Certaines de ces options permettrait par ailleurs de garantir plusieurs appareils au sein d’une même garantie. On verrait aussi apparaître d’autres services autorisant notamment des traitements sur les données  (récupération ou au contraire effacement) on peut penser qu’à ces possibilités viendront se greffer de plus en plus dans l’avenir des options liées à l’e-reputation ou à la protection du risque de hacking…

Smartphone et e-santé

Si j’ai dit au début de cet article que smartphones et tablettes ne concernaient qu’indirectement la sphère de la santé, il ne faut cependant pas oublier que la télésanté recoure et va recourir de manière grandissante aux appareils mobiles, dans cette perspective – avec des données de santé hébergées sur les appareils « nomades » -  la perspective de services de protection et de récupération des données associés aux garanties classiques précitées prend bien sûr une toute autre dimension et pourra donner lieu à des garanties supplémentaires…

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Géraldine Lethenet |
Soins Energétiques |
ACCOMPAGNEMENT AU CHANGEMENT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Main au Panier
| antenne7253parkinsongmailcom
| Régime 2010